test

Annie, intervenante chez Équijustice

Bonjour. Je m’appelle Annie Fillion. Je suis intervenante pour un organisme qui s’appelle Équijustice. Par le biais de l’histoire qui suit, je souhaite expliquer le travail que nous faisons pour favoriser la réparation des torts que causent des adolescents en vertu de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA).

Mon histoire est celle de Chloé, une adolescente que j’accompagne dans le cadre d’une peine de travaux bénévoles ordonnée par le juge de la Chambre de la jeunesse. Chloé a trente heures de travaux à réaliser. Lors de notre première rencontre, nous faisons connaissance. Inscrite à l’éducation aux adultes, elle participe à un programme du Carrefour jeunesse emploi (CJE) de sa région. Je regarde avec elle comment elle aimerait aider sa communauté et réparer les torts qu’elle a causés.

Elle me confie qu’elle a du mal à tisser et à entretenir des relations sociales. Pour elle, vivre dans un milieu où elle doit interagir avec d’autres pourrait la rendre vulnérable, comme ce fut le cas lors de son infraction et qu’elle a volé sa victime. Au cours de notre discussion et de notre échange d’idées, elle affirme que la mesure qui aurait le plus de sens pour elle, en fonction de ses forces et en tenant compte de ses défis, serait de « redonner » à quelqu’un qui lui a fait du bien dans sa vie. Elle me raconte son parcours en centre jeunesse et ajoute que sa grand-mère a toujours été là pour elle. Cette personne est significative pour elle. Chloé ajoute qu’elle a appris à faire de la pyrogravure lors d’un atelier au CJE. Elle me propose donc de faire des pyrogravures et de les offrir aux aînés d’une résidence située dans son quartier. Sa grand-mère l’a soutenue dans sa démarche de réparation, notamment dans la recherche d’images et de citations qui pourraient plaire aux aînés. L’adolescente a réalisé son projet sous la supervision du CJE, en collaboration avec une résidence pour personnes âgées.

Finalement, nous avons rencontré la responsable de la résidence. Chloé lui a expliqué sa démarche et lui a montré le fruit de son travail. La responsable s’est montrée reconnaissante pour ces précieux cadeaux, qui ont été offerts comme surprise dans le cadre d’une soirée de bingo. Les aînés de cette résidence ont été ravis de participer à cette démarche de réparation. Chloé était fière de son travail, fière d’elle-même et de pouvoir le partager.